Une signature à 16 gènes permet de discriminer un sous-groupe agressif d’hépatoblastomes et de prédire le pronostic

Les hépatoblastomes, qui sont les formes les plus fréquentes du cancer du foie pédiatrique, sont systématiquement associés à une dérégulation de la voie de signalisation Wnt/ß-caténine. L’analyse du transcriptome et du génome de ces tumeurs a permis de mettre en évidence deux sous-groupes distincts de tumeurs, dont un plus agressif impliquant une surexpression de la voie de signalisation Myc. Une signature moléculaire à 16 gènes permet de discriminer ces 2 sous-groupes présentant un intérêt clinique. Cette étude, impliquant l’équipe du Dr. Marie-Annick Buendia (Institut Pasteur) et le programme CIT, a été publiée dans Cancer Cell.

Cairo_CanCell_2009_fig