Une classification moléculaire plus fine des cancers du sein

Les profils d’expression de 355 tumeurs du sein, réunies par un consortium d’équipes françaises, ont été analysées par le programme CIT, révélant une classification en 6 groupes moléculaires distincts. Cette étude, parue cette semaine dans la revue Oncogene, permet de mieux comprendre la diversité des cancers du sein, afin d’adapter la prise en charge aux caractéristiques de chaque tumeur.

guedj2012_reduit