L’analyse génomique intégrée révèle les mécanismes oncogéniques à l’origine des adénomes hépatocellulaires et de leur progression en carcinomes

Las adénomes hépatocellulaires (AHC) sont des tumeurs hépatiques rares, généralement bénignes, mais qui progressent rarement en carcinomes hépatocellulaires agressifs. L’équipe de Jessica Zucman-Rossi, en collaboration avec le programme CIT, vient de publier la première analyse génomique intégrée des altérations génétiques et épigénétiques des CHC. Cette étude, parue dans la revue Cancer Cell, identifie de nouveaux gènes fréquemment mutés comme le gène FRK, et raffine la classification moléculaire de ces tumeurs. De plus elle révèle que l’activation successive des gènes CTNNB1 et TERT est responsable de la progression des adénomes en carcinomes.

Print