L’analyse génomique des lymphomes NK/T extranodulaires de type nasal révèle de nouvelles voies oncogéniques

Le profil moléculaire des lymphomes NK/T de type nasal est mal connu. Cette étude, issue d’une  collaboration entre l’équipe du professeur Philippe Gaulard (Laboratoire d’Immunologie Biologique, AP-HP, Groupe Henri Mondor Albert Chenevier, Créteil) et le programme CIT, présente l’analyse comparée du transcriptome de ces tumeurs avec celui de cellules normales et d’autres types de lymphomes T. L’analyse révèle plusieurs voies cellulaires oncogéniques spécifiquement dérégulées dans ces tumeurs. Cette étude, parue dans la revue Blood, apporte un éclairage nouveau sur les mécanismes à l’origine de ces cancers rares, et identifie des cibles thérapeutiques potentielles.

Fig_Blood_Gaulard2009