La délétion du gène CDKN2A est associé à la progression invasive des cancers de vessie mutés FGFR3

La plupart de cancers de vessie se présentent sous la forme de tumeurs superficielles de stade Ta. Ces tumeurs présentent des mutations du gène FGFR3 dans 75% des cas. De bas grade, elles récidivent fréquemment mais restent généralement superficielles. Cependant, 5 à 10% de ces tumeurs évoluent à des stades invasifs, menaçant le pronostic vital du patient. Cette étude, réalisée par l’équipe du Dr. François Radvanyi, à l’Institut Curie, en collaboration avec le programme CIT, montre que la perte du gène CDKN2A est très fréquemment impliquée dans ces progressions, et constitue donc un marqueur pronostic très intéressant pour ces tumeurs. Ces travaux sont parus cette semaine dans la revue J Pathol.

Fig_BLAD_CDKN2A_J Pathol